Livraison standard offerte en France métropolitaine à partir de 30€

Hydratez, nourrissez et favorisez la pousse de votre barbe facilement.

PAGE MAGAZINE / Implant barbe : tout savoir sur la greffe de barbe.

Implant barbe : tout savoir sur la greffe de barbe.

  • Écrit par : Sylvain
  • Temps de lecture : 9 minutes 

INTRODUCTION

Vous envisagez la greffe de barbe ? Peut-être avez-vous en effet hérité de gènes qui rendent pratiquement impossible le port de la barbe. Pour beaucoup d’hommes, se faire pousser la barbe n'est pas aussi simple que de juste éviter de se raser pour laisser la nature suivre son cours. Les poils ne poussent pas toujours uniformément sur le visage, ce qui donne un aspect inégal au lieu d'une barbe élégante. Alors il est peut-être temps de se pencher sur la solution des implants.

  • En quoi consiste la greffe de barbe ?
  • Quelles sont les étapes lors d’un implant de barbe ?
  • Pourquoi utiliser les cheveux à l’arrière de mon crâne ?
  • Au bout de combien de temps puis-je savoir si la greffe a réussi ?
  • Existe-t-il des précautions à prendre après la greffe ?
  • Et des effets secondaires à connaître ?
  • Combien coûte un implant de barbe ?
  • En résumé.

 

Vous avez tout essayé pour faire pousser votre barbe mais rien n’y fait ? Elle reste toujours cette créature inégale malgré avoir testé l’huile de ricin, le dermaroller ou encore les suppléments de biotine ? Pour certains hommes, les zones imberbes peuvent effectivement être difficile à vaincre.

Tout comme vous pouvez transplanter vos propres cheveux sur le dessus de votre tête pour lutter contre le recul de votre chevelure (la célèbre greffe de cheveux), vous pouvez également essayer un implant de barbe si les follicules pileux de votre visage ne coopèrent pas.

Un médecin devra d'abord évaluer votre peau et vos cheveux pour s'assurer que vous êtes un bon candidat, puis vous devrez décider si cela en vaut la peine. Comme pour toute procédure médicale, il n'y a pas de garantie à 100% que vous serez satisfait des résultats. Les cicatrices de greffe de barbe sont toujours un risque possible. Mais si vous pouvez trouver un spécialiste qualifié en implants capillaires, il peut être utile d’au moins vérifier si quelques heures dans le cabinet d'un médecin peuvent vous fournir une barbe qui durera toute la vie.

1. En quoi consiste la greffe de barbe ?

La procédure d’une greffe de barbe est, sur le papier, assez simple.

Des cheveux sont prélevés, généralement à l’arrière de votre crâne, puis sont transplantés au niveau de vos joues, de vos mâchoires… Enfin, là où vous souhaitez voir votre barbe pousser.

Assez simple sur le papier donc, mais il s’agit en réalité d’un processus assez complexe. Il existe deux approches différentes pour réaliser une transplantation de poils :

  • La première technique est appelée Extraction d'unités folliculaires (FUE pour les intimes, soit « Follicular unit extraction » ou FT pour « Follicular transfer »). Selon la méthode FUE, le chirurgien va prélever des unités folliculaires une par une dans la zone donneuse. Il s’agit de la méthode la plus répandue et également de la moins douloureuse.
  • La seconde technique est appelée Transplantation d'unités folliculaires (FUT pour « Follicular unit transplantation ». Cette pratique consiste à découper une bandelette de tissu (de peau, pour être clair) à l’arrière de la tête, puis à la disséquer en une multitude d’unités folliculaires individuelles.

On vous voit venir… Qu’est-ce qu’une unité folliculaire ?

Une unité folliculaire est en quelque sorte le bloc de construction élémentaire de la micro-transplantation : un petit groupe de plusieurs follicules pileux qui peuvent émerger au travers de la peau par le même point de sortie.

Quelle que soit la procédure choisie, il faut généralement entre 2000 et 5000 greffes de follicules pileux qui sont généralement choisis au niveau des oreilles (ou un peu plus bas comme vers votre nuque) avant d’être implantées sur le visage.

L’opération durera en moyenne entre 2 et 3 heures et est pratiquée sous anesthésie locale.

 

2. Quelles sont les étapes lors d’un implant de barbe ?

Le prélèvement.

Que vous ayez opté pour la technique FUE ou FUT, la première étape de votre chirurgien consistera à raser la zone de votre tête qui sera prélevée. Cela offre une meilleure vision des follicules pileux présents dans la zone. Avant le début de la récolte, vous recevrez une anesthésie locale afin que vous ne ressentiez pas le prélèvement (ni l’implantation).

L’implantation.

Une fois les follicules prélevés sur votre tête, le chirurgien injectera un anesthésique local dans la zone de votre visage où les implants seront placés. Ensuite, le chirurgien implantera chaque follicule dans la peau de votre visage, façonnant votre nouvelle barbe de la manière que vous et votre médecin avez convenu en amont de la chirurgie.

La récupération.

Vous aurez en général besoin d'une journée pour vous remettre de la chirurgie suite à un implant de barbe. De minuscules croûtes peuvent se former autour de chaque follicule pileux nouvellement implanté, mais elles devraient disparaître au bout de quelques jours.

Après environ une semaine à 10 jours, vous devriez pouvoir commencer à vous raser normalement et à tailler votre nouvelle barbe. Attention toutefois : vos nouveaux poils de barbe peuvent tomber après 2 ou 3 semaines. C’est tout à fait normal et de nouveaux poils devraient rapidement pousser pour prendre leur place.

3. Pourquoi utiliser les cheveux à l’arrière de mon crâne ?

Parce que les follicules pileux sont récoltés à l'arrière de votre crâne, il est important que ceux-ci soient en bonne santé. Cet endroit a tendance à être parmi les dernières zones à être impactées par la calvitie, donc même si vous commencez à perdre des cheveux sur le dessus de votre tête, vous avez probablement encore une croissance saine à l’arrière.

Votre chirurgien examinera votre cuir chevelu et déterminera s'il y a suffisamment d'unités folliculaires à transplanter. S'il ne semble pas y avoir assez de follicules pileux à récolter, votre médecin peut recommander des traitements alternatifs.

4. Au bout de combien de temps puis-je savoir si la greffe a réussi ?

Peu importe la technique à laquelle vous avez eu recours, les follicules pileux transplantés doivent être bien en place et peuvent pousser normalement dans les 3 à 4 mois.

Vous saurez que l'implant de barbe a réussi si, à 8 ou 9 mois, vous avez une barbe pleine et saine que vous pouvez traiter comme si elle avait toujours été là.

Si les 2 techniques peuvent produire des barbes d'apparence naturelle, les barbes issues de la méthode FUT ont tendance à être plus pleines. Pourquoi ? Car plus de follicules sont généralement récoltés lorsqu'une bande de peau est retirée. Donc, si votre objectif est une barbe plus épaisse, considérez la technique FUT.

L'échec de la greffe de barbe est rare et est généralement le résultat d'une mauvaise récolte au niveau de la zone donneuse. C'est pourquoi il peut être intéressant de payer plus cher pour choisir un chirurgien expérimenté dans le domaine capillaire.

5. Existe-t-il des précautions à prendre après la greffe ?

Après la chirurgie, la zone prélevée sur votre tête et la zone implantée sur votre visage nécessiteront des soins particuliers. Les deux endroits doivent être maintenus propres.

Votre médecin vous donnera des instructions sur les soins à prodiguer. Ceux-ci peuvent inclure l'utilisation d'une pommade antibiotique sur votre cuir chevelu et sur votre visage.

Certaines activités à éviter pendant les premiers jours suivant la transplantation comprennent :

  • la natation
  • l’exposition directe au soleil
  • fumer
  • utiliser un sauna ou un bain à remous
  • l’activité physique intense, en particulier tout ce qui provoque une transpiration notable
  • et bien entendu, toucher, frotter ou gratter les zones de la récolte ou les zones receveuses

Il vous sera sans doute conseillé de ne pas vous laver le visage pendant quelques jours ou au moins d'éviter de le frotter. Votre peau sera sensible et démangera, mais pour éviter les irritations et les infections, essayez de la laisser tranquille.

6. Et des effets secondaires à connaître ?

En plus des démangeaisons évoquées juste avant, votre visage et votre cuir chevelu peuvent également ressentir les effets secondaires suivants :

  • fièvre
  • gonflement
  • rougeur
  • raideur
  • engourdissement
  • croûtes

Les cicatrices dans la zone donneuse sont courantes, mais souvent la croissance naturelle de vos cheveux les couvrira. La technique FUE laisse de nombreuses petites cicatrices souvent imperceptibles. La méthode FUT, en revanche, laisse une longue cicatrice singulière à l'arrière de la tête. Les zones d'implantation sur votre visage ne devraient pas présenter de cicatrices, mais il y aura des croûtes temporaires.

Si la croûte, la rougeur, l'enflure ou l'irritation persistent après quelques semaines, informez-en votre médecin.

7. Combien coûte un implant de barbe ?

Une greffe de barbe, ce n’est pas donné. Il vous en coûtera en général entre 2000 et 6000 euros, en fonction notamment du nombre de greffons implantés.

Si votre budget est assez serré, il vous faudra discuter de ce coût avec votre médecin lors de votre première consultation. Avant la procédure, votre médecin devra examiner votre cuir chevelu et votre visage pour déterminer si vous êtes un bon candidat à la greffe. Cette visite de consultation peut également être payante, selon le médecin. Lors de la prise de rendez-vous, assurez-vous de demander combien coûtera la première consultation.

Sachez aussi que la greffe de barbe est considérée comme de la chirurgie esthétique, et non médicale. Elle ne sera donc pas remboursée par la Sécurité sociale.

8. En résumé.

La greffe de barbe est une opération de chirurgie visant à combler les lacunes de votre barbe voire de vous aider à mettre en place une véritable barbe si vous êtes imberbe.

C’est une opération assez coûteuse, mais les effets sont durables. Selon le type de chirurgie implantaire, vous pouvez avoir une longue cicatrice à l'arrière de la tête qui peut être recouverte par la pousse des cheveux ou de nombreuses cicatrices minuscules qui sont souvent trop petites pour être vues.

Si vous ne souhaitez pas emprunter la voie des implants, vous pouvez toujours essayer des produits topiques, tels que le minoxidil, pour stimuler la croissance des poils de barbe. Attention toutefois, le minoxidil a été créé à l'origine comme un médicament pour abaisser la pression artérielle. Vérifiez donc auprès de votre médecin si vous souffrez d'une maladie cardiaque avant d’opter pour cette option.

Quelle que soit la direction que vous choisissez, parlez d'abord avec votre médecin des risques et des avantages de la chirurgie ou des médicaments topiques.

En conclusion, si vos gènes peuvent être à l'origine de la faible ou inexistante croissance de la barbe, il vous reste tout de même des options si vous voulez voir pousser des poils sur votre visage à l'avenir.

Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml
Huile à barbe bio 50ml

Huile à barbe bio 50ml

14,99€

Rechercher

    Communément recherché
    ×
    Bienvenue nouveau venu
    .meganav {display:none;}